Pour 10 centimes de plus

par Paonam  -  11 Mai 2017, 19:53

Vacances chimiquement pures.

Avec, en moi, un cœur à l'estragon qui se rejoue mentalement Le Bourgeois gentilhomme sur une passerelle à piétons.

Le temps d'arriver chez Maxime, pour ne rien faire: souffrir en silence de sa radio saturée. Taper des yeux dans un journal qui parle à la fois des requins, des embarcations surchargées et de la température de l'eau sur les plages. Comment tuer le plastique. Comment s'évaporer du système, comment se soustraire arbitrairement de cette vie sans attiser de jalousie. Ce sont les microbes qui tuent. Essayer de faire un procès à des choses minuscules.

1,20 le café, parfois 1,30, quand la mer est visible. C'est le prix de l'impact positif d'un horizon dégagé derrière des cartes postales neutres.

Pour 10 centimes de plus
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :